Depuis le 2 octobre, une convention a été signée avec l’association Rima’ura des îles Australes, qui protège les trois perruches endémiques du fenua. Ainsi, tous les six mois, une donation sera faite à l’association pour protéger les Loris et lutter contre leur ennemi n°1, le rat noir. À noter par ailleurs que lors de l’exposition présentée notamment par Christian Martin, la moitié de la vente du plus grand tableau du peintre devait être reversée à Rima’ura. D’autres expositions seront mises en place sur le même principe.